Hommage à Jeanne HERCENT

feuille
07 - Janvier - 2021

Initialement physicienne et chimiste Jeanne HERCENT, sortie de l’École normale supérieure de Sèvres en sciences, pédagogue dans l’âme, elle saura élargir ses compétences pour accompagner comme professeure de biologie, la pédagogie active du collège Vauguyon, établissement manceau qu’elle rejoint dès 1967 et ne quittera qu’à sa retraite en 1993.
Elle reconnaissait que son parcours professionnel et son implication associative avait permis un enrichissement respectif de ses nombreuses activités.

Dans le domaine de l’environnement elle s’intéresse aux oiseaux avec le Groupe Sarthois d'Ornithologie. Transformant sa maison de Ruaudin en centre de baguage. Elle réalise autour de chez elle des sorties naturalistes sur le terrain « toutes bêtes » comme elle aime à dire.

Déjà attentive au collectif elle rejoint la Société d'études de protection et d'aménagement du Maine (SEPAM) et intègre le groupe qui animait les journées de la nature initiées alors par la Direction Départementale Jeunesse et Sports (DDJS). Fort de ces diverses expériences et pour répondre aux dégradations constatées, naîtra en 1979 sous la présidence de Jean-Pierre GESLIN, le Collectif pour la Connaissance et la Défense de l'Environnement et de la Nature en Sarthe (CCDENS). Jeanne entre au Bureau et entame une carrière de Secrétaire amicalement qualifiée de « perpétuelle ». Sous la présidence de Carole DEVEAU, toujours accompagnée de Jeanne, le nom de Sarthe Nature Environnement est retenu pour plus de lisibilité et montrer l'appartenance au réseau de la fédération nationale, France Nature Environnement.

Durant les années 80, le monde associatif se saisit de plusieurs gros dossiers concernant la destruction d’espèces protégées (poteaux téléphoniques creux, taxidermistes, chasseurs…) et doit faire face aux remembrements liés à̀ la ligne à grande vitesse et aux autoroutes ainsi qu’aux nombreux projets de carrières qui attaquent les fonds de vallées en l'absence d'un plan départemental.


Jeanne participe aux réunions avec en mains les inventaires qui feront connaître et reconnaitre l’association. L'impact redouté de l'autoroute sur la forêt de Bercé et sur les vieilles châtaigneraies qui hébergent le fameux Pique-prune déclenche une longue suite de procédures échelonnées sur 5 années. Elles assureront une certaine notoriété pour l’association, notamment auprès de la Préfecture. Grâce à Jeanne, science et persévérance ont permis à l'écologie de faire jurisprudence devant les tribunaux.

Dans les années 90, Jeanne siège en tant que membre titulaire très régulièrement dans les instances telles le Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST) et plusieurs autres qui fournissent des avis aux préfets qui se succèdent. Guère de dossier qu'elle n'a pas lu et épluché. Ses prises de paroles sont attendues et entendues !

Son influence s’étendait bien au-delà de la Sarthe, assumant les missions de Secrétaire au sein de la Fédération Pays de la Loire des associations protection de la nature. A Paris, en tant que représentante au Conseil national de protection de la nature (CNPN) elle n'avait pas son pareil pour « engueuler les ministres » selon ses propres mots. Lorsqu'elle quitte le CNPN d'aucuns lui dirent qu’ils allaient s’ennuyer.


L'ampleur du travail accompli notamment au sein du Réseau national Ecole et Nature dont elle est l’une des fondatrices en 1983 et de la compagnie nationale des commissaires enquêteurs, ses 50 ans de services civils et d'activités associatives valent à Jeanne d'être promue en 2008 « Chevalier dans l’ordre national du mérite au titre de l’écologie ».

Lorsque sa santé décline, elle passe progressivement le relai. Elle ne manque pas de rédiger des « brèves », quelques phrases incisives qui dénoncent jusqu'au bout les faits marquants de l'actualité environnementale. Veillant depuis toujours avec bienveillance sur les jeunes salariés de notre association, Jeanne nous a quitté tout à la fin de l’année 2020.


Au terme de plus d’un demi-siècle de passion et d'engagement pour la nature, l'environnement, l'écologie, l'éducation et la voile, Sarthe Nature Environnement et ses amis se réuniront pour lui rendre hommage, le Lundi 11 janvier 2021 à 14h30 au plan d’eau de la Gèmerie (Arnage). Puisse le châtaignier planté en son honneur, porter des fruits nombreux : bogues piquantes dehors et nouzilles gouteuses dedans.

 

Pour en savoir plus sur Jeanne :

- Lettre de la Coccinelle N°74 - Interview de Jeanne

- Lettres de la Coccinelle - Pour découvrir les différentes brèves de Jeanne

- Témoignage de Jeanne en tant que membre du CA d'Ecole et Nature, dans les Archives nationales de l’IUT de tours

 

Demande de renseignement

Contactez nous au

02 43 88 59 48

ou

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser